La question est simple, est-ce que l’habitant algérien a mangé dehors en 2020 ?

Pour être en mesure d’apporter des éléments de réponse à cette question, une analyse des commerces liés au food-service a été faite (Fast-Food, Restaurants, Rôtisseries, café-restaurants, pizzerias, …).

Le nombre de commerces de la restauration en plus en 2020 est supérieur de 18% à celui de 2019.


Le nombre de nouveaux commerces dans le secteur de la restauration en 2020 a augmenté par rapport aux années 2019 et 2018. 

Le nombre de commerces fermés en 2020 a lui aussi augmenté (+8% par rapport à 2019).

L’évolution du nombre total de commerces soulève deux scénarios possibles :

o   La demande (les dépenses) est plus importante.

o   Les investisseurs ouvrent de nouveaux commerces afin de se préparer à une relance économique.

80% des nouveaux commerces en 2020 sont répartis sur 27 wilayas et 344 communes.

          37% des commerces de la restauration créés en 2020 sont au Centre du pays.

          39% sont à l’Est.

          17% sont à l’Ouest.

          7% sont au Sud.

Le nombre total de commerces dans le secteur a connu une évolution de +4,5%. Cette croissance se traduit par une évolution importante du nombre de nouveaux entrants à travers le territoire national.

Les wilayas qui ont connu les plus fortes évolutions sont les suivantes :

1.         Tizi Ouzou + 8%.

2.       Biskra +7%.

3.       El Oued +6%.

4.       El Tarf +6%.

5.       Tiaret +6%.

6.       Khenchla  +4%.

7.        Alger +5.

8.       Saïda + 5%.

9.       Mostaganem +5%.

10.     Mascara +5%.

Les Wilayas qui ont connu les plus faibles évolutions sont les suivantes :

39.    Blida + 2%.

40.    Annaba + 2%.

41.     Chlef + 2%.

42.    Boumerdes + 2%.

43.    Bechar + 2%.

44.    Oum El Bouaghi + 1%.

45.    Souk Ahras + 1%.

46.    Guelma + 1%.

47.    Adrar + 1%.

48.    Sétif + 0,3%.

A noter que la Wilaya dans laquelle il y a eu le plus de commerces ouverts en 2020 est la wilaya d’Alger suivie des wilayas de Batna et de Skikda. 

Même si des mesures strictes ont été prises afin de maintenir une distanciation entre les individus, le secteur du food-service (de façon générale) a connu une bonne évolution vu le contexte. 

La hausse du nombre de nouveaux commerces indique une croissance positive du secteur d’activité de manière générale, ce qui est, vu la forme de cette évolution, lié à des achats et dépenses plus importants de la part des habitants.

Surtout à partir du moment où il y a possibilité pour le client de prendre des repas à emporter ou, de faire appel aux services de livraison, particulièrement dans les grandes villes, qui regroupent d’importants nombres de commerces telles que Alger ou Oran.

Categories: Consommation