Afin d’être en mesure de fournir une idée sur les dépenses de l’algérien de façon générale en 2020, en plus d’autres secteurs analysés, le marché du prêt à porter et de l’habillement a aussi été évalué sur la base de l’évolution du nombre de commerces en 2020 par rapport aux précédents exercices.

Le nombre de nouveaux commerces de l’habillement en 2020 a augmenté par rapport aux années 2019 et 2018 contrairement au nombre de commerces définitivement fermés qui est en baisse (-9% par rapport à 2019).

La forte évolution du nombre total de commerces insinue l’apparition d’une forte demande (inhabituelle) et des achats plus importants de la part des habitants. Une opportunité saisie par les commerçants.

80% des nouveaux commerces en 2020 sont répartis sur 28 wilayas et 275 communes.

          34% des nouveaux commerces du prêt à porter créés en 2020 sont au Centre du pays.

          36% sont à l’Est.

          23% sont à l’Ouest.

          7% sont à l’Ouest.

Le nombre total de commerces dans le secteur a connu une évolution de +3,8%. Cette croissance se traduit par une évolution importante du nombre de nouveaux entrants à travers le territoire national.

Les wilayas qui ont connu les plus fortes évolutions sont les suivantes :

1.         Ilizi + 11%.

2.       El Bayadh + 9%.

3.       El Oued + 7%.

4.       Ourgla + 6%.

5.       Adrar + 6%.

6.       M’sila + 6%.

7.        Biskra + 6%.

8.       Sidi Bel Abbes + 6%.

9.       Saïda + 5%.

10.     Khenchla + 5%.

Les Wilayas qui ont connu les plus faibles évolutions sont les suivantes :

39.    Bordj Bou Arreridj + 2%.

40.    Bechar + 2%.

41.     Constantine + 2%.

42.    Béjaïa + 2%.

43.    Tizi Ouzou + 2%.

44.    Tlemcen + 2%.

45.    Annaba + 2%.

46.    Guelma + 2%.

47.    Médéa + 1%.

48.    Skikda + 1%.

Les wilayas dans lesquelles il y a eu le plus de commerces ouverts sont les wilayas d’Alger en 1ère position, suivie d’Oran, Sétif, Batna et Tlemcen.

Baisse des commerces fermés et hausse du nombre de nouveaux commerces, le secteur du prêt à porter à finalement pu se délivrer des contraintes liées à l’année 2020.

Ainsi, l’année 2020 pour ce secteur d’activité, fut malgré les apparences, un exercice dont les chiffres sont supérieurs à ceux des deux années précédentes.

Categories: Consommation