A partir de 2018, la baisse du nombre total de cafés en Algérie a été progressive en reculant de 0,8% en 2020, même s’il y a eu de nouveaux entrants au cours de cette année.

Le nombre de commerces définitivement fermés (radiés) a augmenté en 2020 par rapport aux exercices 2018 et 2019, en devenant plus important que le nombre de nouveaux cafés ce qui a fait chuter le nombre total de cafés en Algérie.


En revanche, l’apparition de nouveaux commerces soulève deux scénarios possibles pour les investisseurs :

-Les nouveaux cafés ont été ouverts afin de répondre à une consommation importante (consommation que les propriétaires qui ont fermé leurs commerces ont évité/raté).

-Les investisseurs ouvrent de nouveaux commerces afin d’anticiper une relance économique et une demande potentielle.

Sans oublier de noter que cela pourrait aussi représenter un mauvais choix d’investissement.

80% des nouveaux cafés, ouverts en 2020, sont répartis sur 22 wilayas et 203 communes.

          36% des cafés créés en 2020 sont au Centre du pays.

          36% sont à l’Est.

          23% sont à l’Ouest.

          5% sont au Sud.

Globalement, le nombre total et le nombre de nouveaux commerces ont diminué par rapport à l’année 2019 pour l’ensemble des wilayas.

28 wilayas ont connu une baisse du nombre total de cafés alors qu’en 2019, toutes ont connu une évolution positive. 

Celles qui ont connu les plus fortes évolutions sont les suivantes :

1.         El Bayadh + 3%.

2.       Alger + 2%.

3.       El Oued + 2%.

4.       Djelfa + 2%.

5.       Saïda + 2%

6.       Tamanrasset + 1%.

7.        Tissemsilt + 1%.

8.       Bordj Bou Arerridj + 1%.

9.       Ghardaïda + 1%

10.     Constantine +0,6%.

Les Wilayas qui ont connu les plus faibles évolutions sont les suivantes :

39.    Jijel – 1,8%.

40.    Laghouat – 2,0%.

41.     Naâma – 2,5%.

42.    Chlef – 2,6%.

43.    Khenchla – 2,9%.

44.    Bouira – 3,2%.

45.    Skikda – 3,2%.

46.    Tindouf – 3,3%.

47.    Bechar – 4,1%.

48.    Ilizi – 5,4%.

A noter que les Wilayas dans lesquelles il y a eu le plus de cafés ouverts en 2020 sont Alger (n°1), Sétif et Tizi-Ouzou . En 2019, Tizi-Ouzou était n°1 et Sétif n°2.

L’année 2020 a en effet été contraignante pour les cafés et leur secteur d’activité. 

La baisse d’apparition de nouveaux commerces indique en effet un recul de l’activité de manière générale, ce qui est lié à une consommation (dépenses des habitants) moins importante, puisque celle-ci a été partiellement bloquée.

Le secteur sera davantage affecté dans le cas où la durée du contexte de l’année 2020 devient trop importante.

Sans oublier que les classements « espacés » des wilayas (croissances positives pour certaines, négatives pour d’autres) sont aussi liés aux restrictions sanitaires qui ont été différentes en fonction des Wilayas. La légèreté dans le respect des restrictions et le comportement des consommateurs pourraient constituer des facteurs ayant influencé l’évolution.

Cependant l’apparition de nouveaux commerces indique la présence d’une demande et de meilleurs chiffres à réaliser pour ces mêmes commerces à partir du moment où le client habitué reprendra sa routine d’achat.

Categories: Consommation