Répartition des pharmacies :

La répartition des officines en fonction des régions, pourrait refléter l’importance de l’écoulement des produits pharmaceutiques, même si isolé, cet indicateur ne peut représenter la demande réelle d’une région.

-30/09/2020-

Concentration des officines :

Une analyse plus fine de la répartition régionale des pharmacies, permet de faire ressortir les zones (wilayas) les plus importantes en matière d’effectifs de pharmacies.

-30/09/2020-

A noter que le nombre absolu de pharmacies par wilaya, devrait être comparé à la population à laquelle les prestations fournies par les officines sont destinées, et ce afin que la saturation de la zone puisse être mise en avant, c’est-à-dire : une disponibilité plus ou moins optimale selon le rapport entre offre et demande. 

Création de nouvelles pharmacies :

Globalement, deux éléments pourraient induire la diminution du nombre de pharmacies créées :

          Le ralentissement de l’activité durant les derniers exercices.

          La saturation de la population de pharmacies.

A noter que :

          En ce qui concerne la seconde hypothèse, la saturation de la population globale d’officines n’induit pas forcément une saturation géographique de l’ensemble des zones du pays. D’autres régions pourraient donc, en fonction de la demande, être potentielles pour de futures implantations.

          Le ralentissement de la croissance des effectifs n’indique pas systématiquement un ralentissement financier de l’activité.

Evolution du nombre total de pharmacies :

Pourquoi aborder le sujet ?

Même si une analyse mettant en avant un acteur unique ne permet pas d’avoir une image représentative du secteur. 

Y accorder une attention de façon isolée permet, dans un premier temps, d’apporter une visibilité plus ou moins importante au lecteur en fonction des informations associées à l’analyse présentée.

Cependant, aborder un certain nombre d’acteurs permettrait une meilleure compréhension de la dynamique du circuit de commercialisation du produit pharmaceutique : c’est-à-dire, inclure les producteurs et les distributeurs.

Sources :

BDD internes.

CNRC/ministère du commerce